Message pour l'Avent

L'Avent : il est temps de se réveiller !

Chers amis,

Ce mois commence avec la célébration du premier dimanche de l'Avent, puis avec l'ouverture de la nouvelle année liturgique. La Parole de Dieu que la liturgie nous proposera dans ces semaines qui précèdent Noël, est pleine de rappels et de recommandations. Dans les deux premières semaines il y a une forte exhortation à la vigilance et à la conversion. Dans les jours précédant Noël, nous serons appelés à vivre avec espérance et joie le mystère de l'incarnation.

Dans l'attente de Noël, il est donc nécessaire que nos cœurs, souvent endormis et presque anesthésiés par la routine quotidienne, soient ébranlés et réveillés : " L’heure est déjà venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les œuvres des ténèbres, revêtons-nous des armes de la lumière." (Rom 13, 12-13). Profitons de ce "temps fort" pour mettre de côté nos soucis, nos courses et arrêtons-nous, en laissant une place à Jésus qui veut entrer dans nos cœurs.

L'Avent, en effet, selon saint Bernard, nous invite et nous prépare à une triple venue de Jésus ! Le premier se réfère au moment de l'Incarnation du Fils de Dieu, qui a eu lieu il y a plus de deux mille ans. Le second est celui qui marquera la fin des temps, quand Jésus viendra comme Juge Suprême, "pour juger les vivants et les morts, et son Royaume n'aura pas de fin". Et enfin, le troisième, qui concerne chacun de nous, notre foi : Jésus veut venir et entrer dans notre histoire, notre vie et notre cœur, pour nous donner force, joie et paix.

Avec sa venue, tout s'accomplira : " Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie ; car l’eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride. La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif, en eaux jaillissantes. Dans le séjour où gîtent les chacals, l’herbe deviendra des roseaux et des joncs. Là, il y aura une chaussée, une voie qu’on appellera « la Voie sacrée ». L’homme impur n’y passera pas – il suit sa propre voie – et les insensés ne viendront pas s’y égarer. Là, il n’y aura pas de lion, aucune bête féroce ne surgira, il ne s’en trouvera pas ; mais les rachetés y marcheront." (Is 35,5-10). C'est la grâce que le Seigneur veut donner à chacun de nous si nous le laissons entrer dans notre vie !

C'est mon souhait pour vous tous, pour ce temps de l'Avent et pour une Sainte fête Noël : vivre avec joie dans cette vie la rencontre avec le Seigneur, notre Sauveur.

Joyeux Noël !

Le P. Dermot Ryan, L.C. est Vice-recteur de la comunauité des prêtres étudiants au Collège Maria Mater Ecclesiae. Il travaille depuis mars 2006 à la Congrégation pour les évêques au Vatican.